Les Antilles et la Guyane détiennent de tristes records de nombre de tués sur leurs routes. Vitesses excessives ou mal adaptées, prise de substances psycho-actives, et bien d’autres motifs de non respect du code de la route font partie des ingrédients des conduites pathogènes à l’origine de ce désastre.

Nous œuvrons dans l’accompagnement des comportements routiers des individus volontaires pour préserver leur permis, leur vie et celle des autres.

Nos valeurs

“Juger autrui c’est avant tout porter un jugement sur soi.”
Norbert Chatillon

Nos prestations se déroulent dans le respect de l’autre par l’identification à des principes de non jugement, de neutralité bienveillante. Nous abordons les personnes que nous formons ou que nous accompagnons en toute humilité et bienveillance.

“Nous courons tous après le cheval sur lequel nous sommes assis.”
Sage soufiste.

Nous œuvrons à apporter des outils aux personnes afin qu’elles puissent créer elles-mêmes les axes de progrès pour dépasser leurs limites et optimiser leur potentiel dans les contextes du travail, du sport et de la sécurité routière. Nous accompagnons les personnes à travailler sur leurs problématiques, nous ne faisons pas pour elles, mais nous faisons avec elles.

secutite2

securite3

Notre éthique et déontologie

Nous sommes soumis au respect du code de déontologie des psychologues. Nous nous engageons par conséquent à garantir la confidentialité de vos informations par le respect du secret professionnel.

Le respect des règles du présent Code de Déontologie repose sur une réflexion éthique et une capacité de discernement, dans l’observance des grands principes suivants :

Le psychologue réfère son exercice aux principes édictés par les législations nationale, européenne et internationale sur le respect des droits fondamentaux des personnes, et spécialement de leur dignité, de leur liberté et de leur protection. Il n’intervient qu’avec le consentement libre et éclairé des personnes concernées.

Réciproquement, toute personne doit pouvoir s’adresser directement et librement à un psychologue.

Le psychologue préserve la vie privée des personnes en garantissant le respect du secret professionnel, y compris entre collègues. Il respecte le principe fondamental que nul n’est tenu de révéler quoi que ce soit sur lui-même.

Le psychologue tient ses compétences de connaissances théoriques régulièrement mises à jour, d’une formation continue et d’une formation à discerner son implication personnelle dans la compréhension d’autrui. Chaque psychologue est garant de ses qualifications particulières et définit ses limites propres, compte tenu de sa formation et de son expérience.

Il refuse toute intervention lorsqu’il sait ne pas avoir les compétences requises.

Outre les responsabilités définies par la loi commune, le psychologue a une responsabilité professionnelle. Il s’attache à ce que ses interventions se conforment aux règles du présent Code.

Dans le cadre de ses compétences professionnelles, le psychologue décide du choix et de l’application des méthodes et techniques psychologiques qu’il conçoit et met en œuvre. Il répond donc personnellement de ses choix et des conséquences directes de ses actions et avis professionnels.

Les modes d’intervention choisis par le psychologue doivent pouvoir faire l’objet d’une explicitation raisonnée de leurs fondements théoriques et de leur construction. Toute évaluation ou tout résultat doit pouvoir faire l’objet d’un débat contradictoire des professionnels entre eux.

Les dispositifs méthodologiques mis en place par le psychologue répondent aux motifs de ses interventions, et à eux seulement. Tout en construisant son intervention dans le respect du but assigné, le psychologue doit donc prendre en considération les utilisations possibles qui peuvent éventuellement en être faites par des tiers.

Le psychologue ne peut aliéner l’indépendance nécessaire à l’exercice de sa profession sous quelque forme que ce soit.